• Le secret d'la maove

    Auteur : Daniel

             - Qui qui teu arriveu don mon bonhomme pour t’avayer de ‘minme dans la piace ?

    -       - Figure tïe qe j’avions éteu tot émotionnë, j’van mette à cller :

    « Aot faï, qand je té jinne, com tu l’seu ben j’étions dans la marine marchande, et com tot les marins j’ava un’ finme dans chaqe port de mér...

    Dans l’port de Singapour, j’ava aqenu un’ chinouèse qu’ava un tatouèje dans l’bas du dous en hao du qhu, la ousqe le plombier rigole ! qui repersentait un jao deursé su ses argots.

    Un saï d’escale aprè soupeu, ou y’ava un’ maove farcie aux champignons naïs sur son lit de radouilles, entr’aot, j’avons été à l’otel (jaopitrer) ! ben sûr, apra avâr ben fè, on a devisë un p’tit, où q’a m’disè q’al aimera ben se r’trouver dans la piao d’un’ maove un faï morte (cé vraï qa té rieuse). Pour yèle, l’oisiao présent’ la mér, le large, la libeurtë, point de frontière pour l’oisiao... Maï cé en derbot qe j’émerai ben me r’trouvë : dame la panse pllène, le berchet au chao et le piet tenu par un’ finme !!!

    Enfin bref, à midi en s’trinant su la l’vë en passant d’vant l’ restorant de l’Hermitage, j’entr’aperçut qi y’ava d’la maove farcie aux champignons naïs sur son lit de radouilles. Cà m’a ébavë, j’avons voulu regoutë com lalin. Qand qe le servou m’a amenë mon assiète, j’avons cru vare su le croupion d’la maove com un tatouèje qi r’semblait à un jao !

    J’avons ben cru qa té la réincarnation d’ma chinouèse !

    Cà m’a fé un’ grousse émotion, v’la pourqaï j’se sé évallë.

    « pour le 6 de feverier 2017pour le 6 de mâr »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter